Rechercher

Qu’il est bon, qu’il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis !"

En décembre 2019 se sont déroulées à Bande les commémorations du 75ièmemassacre de 34 jeunes gens dans la cave d’une maison en ruines le long de la nationale 4.

Des villageois s’étaient réunis début 2019 et s’étaient donné pour buts d’organiser cet événement, ainsi qu’une exposition sur les circonstances de ces abominables crimes.

Ce petit groupe s’est petit à petit progressivement étoffé. Chacun a apporté ses bras, ses idées, ses propres compétences avec enthousiasme et bonne humeur dans un esprit convivial et fraternel. Parfois des doutes ou des craintes ont assailli le groupe, des difficultés inattendues, des divergences, autant de défis à relever, sont apparus sur le chemin.

Heureusement grâce à la force collective et aux talents individuels, chaque obstacle a pu être surmonté et cette semaine de commémorations aura été couronnée de succès. Le souvenir de ce tragique événement et la volonté de le commémorer dignement ont fait naître du lien, de l’amitié, de la fraternité au sein de notre communauté villageoise.

De nouveaux projets sont nés pour faire vivre notre village. Citons la boîte à livres installée dans le garage réaménagé du presbytère, une exposition dans le cadre des journées du Patrimoine en septembre et bien entendu en fin d’année, la cérémonie en l’honneur de nos martyrs.

Mais dans le courant du premier trimestre de cette année 2020, un fait inattendu est venu chambouler tous les projets. En quelques semaines, un dangereux virus a modifié nos habitudes et limité notre vie sociale …Pour la première fois depuis bien longtemps, les Chrétiens n’ont pas pu vivre tous ensemble la Semaine Sainte et la célébration de la Résurrection du Christ.

Cette période est difficile pour tous, particulièrement pour les malades, victimes ou non de ce virus, les personnes seules et les personnes âgées en maison de repos privées de visites.

Celles et ceux qui, médecins, infirmières, personnels des hôpitaux et des maisons de repos, sont en contact avec les personnes potentiellement infectées par le virus, connaissent non seulement un important surcroît de travail mais vivent aussi une période des plus stressantes, craignant pour leur santé et celle de leurs proches.

Heureusement, dans ces temps incertains, le virus ne parvient pas à rompre les liens tissés l’an dernier entre les habitants du village et la solidarité reste plus que jamais de mise.

Elle se renforce et se manifeste sous des formes bien diverses. Aller faire les courses de nos aînés, passer un appel téléphonique aux personnes seules, envoyer une lettre ou un dessin à un résident d’une maison de repos, voilà quelques belles initiatives prises récemment.

N’oublions pas les remerciements adressés aux soignants qui se dévouent au chevet de celles et ceux qui souffrent. Chaque soir, des habitants du village les applaudissent depuis le seuil de leur maison et leurs encouragements sont relayés vers ces héros du quotidien par les cloches de notre église.

Cette crise sanitaire et les projets développés à Bande en 2019 révèlent ainsi tout notre potentiel de fraternité et de solidarité.

Pour les bandurlains Marc LAPRAILLE

86 vues