Rechercher

Une « reconnaissance » dans nos vies...

C'était le premier Noël de l'histoire, et déjà, avec beaucoup de chaleur au coeur et des étoiles plein les yeux, déjà, ils s'en étaient retournés, chez eux, à leur travail de bergers nomades. Bergers de leurs frères.

D'autres étaient encore en marche, ils venaient de loin. Des chercheurs, des savants, des étrangers. Ils n'ont pas reçu un message des anges... mais leur travail, leur questionnement même, leur curiosité, les avaient appelés eux aussi.

Ainsi, comme les «pauvres de Yahvé », au coeur préparé par la prière, la contemplation du monde et le service des autres, comme les bergers, les «mages d'orient », scruteurs d'étoiles, l'esprit ouvert sur ce même monde, eux aussi furent amenés à Le reconnaître.

Reconnaître l'infini, la grandeur et la tendresse de ce Dieu qu'ils ne «connaissaient » pas, dans la toute fragilité d'un petit enfant pour les parents de qui, «il n'y avait pas de place (chez nous), dans les hôtelleries».

Les cadeaux des mages expriment leur foi, comme ils le peuvent : en cet enfant, ils reconnaissent un Roi à qui on donne de l'or ; un Dieu devant qui s'élève notre prière comme l'encens; mais aussi un homme qui doit mourir, voilà déjà la myrrhe des embaumements. A leur manière, ces mages sont eux aussi prophètes !

Dans nos vies, la rencontre et l'accueil de Jésus est toujours une surprise : il est là où souvent nous ne l'attendons pas! Qu'il nous soit possible de le «reconnaître », malgré les doutes, les détours et les tristesses? Qu'il nous soit possible d'être «reconnaissants» remplis par l'action de grâce et les mercis !

Nous aussi, nous reprenons notre vie après cette fête de Noël 2019. Nos chemins de vie?

Puissions-nous, avec sa grâce «discerner » les signes de sa présence, auprès de nous et en nous. Comme des «clins d'oeil » du bon Dieu !

Puissions-nous, au cours de cette année nouvelle, partager entre nous la joie de sa rencontre.

Très bonne année à chacune et chacun. Bonne année pour nos familles et ceux qui nous sont chers. Bonne année aussi pour notre mère la terre qui nous a été confiée.

Michel Gilson sj.

0 vue